lundi 5 janvier 2015

Une place à prendre - J.K. Rowling


 Par Daphné:

                         
 
Auteur :J.K.Rowling
Titre : Une place à prendre
Genre : roman
Langue d’origine :anglais
Traducteur: Pierre Demarty
Editeur : Grasset & Fasquelle
Nombre de pages : 790
Date de parution : 2012 


Résumé de l'éditeur: 

Bienvenue à Pagford, petite bourgade en apparence idyllique. Un notable meurt. Sa place est à prendre...
Comédie de mœurs, tragédie teintée d'humour noir, satire féroce de nos hypocrisies sociales et intimes, ce premier roman pour adultes révèle sous un jour inattendu un écrivain prodige. 


Mon avis: 
 
Voici un livre que j’avais hâte de lire mais dont en même temps, je redoutais un peu la lecture.  Comme beaucoup de monde, je suis une grande fan d’Harry Potter que j’ai lu et relu un bon nombre de fois. Aussi, quand j’ai appris que J.K. Rowling avait sorti un nouveau livre, j’ai eu très envie de le lire…tout en ayant peur d’être déçue, surtout au vu de certaines critiques qu’il a suscité…
 
Je n’ai pas été déçue. On est loin, très loin, de l’univers d’Harry Potter, tellement loin que j’en ai vite oublié mes réticences et me suis laissé porter par l’histoire. 


C’est sombre, très sombre…et selon moi, tout à fait réaliste ! J.K Rowling nous décrit ici une ronde de personnages avec leur hypocrisie, leur mal être…Malgré le nombre important de personnages principaux, aucun n’est moins bien décrit qu’un autre. Tous ont leur propre caractère, leur propre histoire…et leur propre bassesse. Les personnages ne sont pas épargnés dans leur lâcheté et leur noirceur. Dans certaines critiques que j’ai lu, certains les trouvaient trop caricaturaux. Cela n’a pas du tout été mon avis. Au contraire, j’ai trouvé les personnages et leurs conflits très réalistes. Au fil des pages, je reconnaissais certaines personnes que j’ai eu l’occasion de croiser…et me suis également reconnue moi-même, il y a quelques années de cela, dans l’un d’eux. 


J’ai également aimé la manière dont le roman réussit à aborder tant de sujets de société sans pour autant perdre le fil de l’histoire. Ainsi, il aborde entre autres, la richesse et la pauvreté,  les inégalités sociales, le racisme, la politique, l’adolescence, les relations parents/enfants, la sexualité, le couple, la drogue, l’alcool, les conflits, le deuil, l’amour, l’amitié, la haine, le harcèlement scolaire, les TOC, la violence…tout cela sans tomber dans la caricature.


Certains passages sont extrêmement violents, certains très dérangeants. J’ai parfois eu l’impression d’espionner les personnages dans leur propre vie.

Un roman sombre et cruel, qui malheureusement ne nous raconte rien d’autre que la vie dans toute sa réalité.


Extrait:   

"Suffisait-il que quelqu’un ait occupé une certaine place dans votre vie et y laisse un grand vide en disparaissant, pour parler d’amour ?" 



 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire