vendredi 18 août 2017

La petite fille de Monsieur Linh - Philippe Claudel

Par Daphné



















Auteur : Philippe Claudel
Titre : La petite fille de Monsieur Linh
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Le livre de poche
Nombre de pages : 162
Date de parution : août 2005

Présentation de l’éditeur :

C'est un vieil homme debout à l'arrière d'un bateau. Il serre dans ses bras une valise légère et un nouveau-né, plus léger encore que la valise. Le vieil homme se nomme Monsieur Linh.
Il est seul désormais à savoir qu'il s'appelle ainsi. Debout à la poupe du bateau, il voit s'éloigner son pays, celui de ses ancêtres et de ses morts, tandis que dans ses bras l'enfant dort.
Le pays s'éloigne, devient infiniment petit, et Monsieur Linh le regarde disparaître à l'horizon, pendant des heures, malgré le vent qui souffle et le chahute comme une marionnette.

Mon avis :

Tout d'abord, merci à Ariane qui m'a envoyé ce livre lors de notre dernier swap! Elle ne s'est pas trompée en pensant qu'il me plairait!

Monsieur Linh a tout quitté : son village, son pays. Fuyant la guerre, il choisit l'exil afin de sauver sa petite-fille de quelques mois, Sang-Diû. Pour elle, il est prêt à tout. Elle est tout ce qui lui reste et c'est avec une infinie tendresse que le vieil homme prend soin d'elle.

C'est avec une écriture juste et délicate que l'auteur nous parle ici de l'exil et du déracinement. On ressent à travers ses mots le désarroi de Monsieur Linh face à ce pays inodore, si différent du sien, où tout lui est inconnu. On ressent sa nostalgie et sa solitude mais aussi une très grande force, la force de  tout recommencer pour offrir une belle vie à sa petite-fille. 

Ce livre est aussi l'histoire d'une amitié. Amitié improbable entre deux hommes que tout sépare y compris la langue mais qui, tous deux, sont marqués par un grand chagrin. quand Monsieur Linh rencontre Monsieur Bark, cela leur apporte à tous deux une douceur dont ils avaient l'un et l’autre grand besoin. Et qu'elle est belle cette amitié où deux homme se saluent sans cesse, bravant la barrière de la langue. 

Roman à la fois tendre et mélancolique, à la fin bouleversante, La petite fille de Monsieur Linh est totu simplement un très beau livre.

Extrait :

"Il se rappelle alors qu'il est seul au monde, avec sa petite fille. Seuls à deux. Que son pays est loin. Que son pays, pour ainsi dire, n'est plus. N'est plus rien que des morceaux de souvenirs et de songes qui ne survivent que dans sa tête de vieil homme fatigué."




6 commentaires:

  1. Belle histoire, quelle amitié, et la fin, oui bouleversante;..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, il y a beaucoup e beauté dans ce livre en effet. Et la fin m'a vraiment émue...
      Daphné

      Supprimer
  2. Je l'ai adoré. C'est d'ailleurs le seul roman de Claudel que j'ai aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'en ai pas lu d'autres de cet auteur mais je pense que je vais le faire. J'espère qu'ils me plairont tout autant.
      Daphné

      Supprimer
  3. Réponses
    1. Oui, c'est vraiment une lecture à ne pas manquer.
      Daphné

      Supprimer