mardi 10 juillet 2018

Un homme à distance - Katherine Pancol

Par Daphné














Auteur : Katherine Pancol
Titre : Encore une danse
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Le livre de poche
Résumé de l'éditeur :

 « Ceci est l’histoire de Kay Bartholdi. Un jour, Kay est entrée dans mon restaurant. Elle a posé une grosse liasse de lettres sur la table. Elle m’a dit : Tu en fais ce que tu veux, je ne veux plus les garder. » Ainsi commence ce roman par lettres comme on en écrivait au XVIIIe siècle. Il raconte la liaison épistolaire de Kay Bartholdi, libraire à Fécamp, et d’un inconnu qui lui écrit pour commander des livres. Au fil des lettres, le ton devient moins officiel, plus inquisiteur, plus tendre aussi. Kay et Jonathan parlent de leurs lectures, certes, mais entament un vrai dialogue amoureux. Ils se font des scènes, ils se font des confidences, ils se tendent des pièges, s’engagent dans une relation que Kay, hantée par le souvenir d’une déchirure ancienne, s’efforce de repousser.
Mais qui pourrait prédire vers quelle révélation l’emmène ce nouveau lien noué à travers des livres dont chacun des correspondants se sert comme de masques pour cacher ses vrais sentiments ? Dis-moi ce que tu lis, je te dirai qui tu es et comment tu aimes... semble dire ce nouveau roman de Katherine Pancol.


mon avis :

 N'ayant plus de nouveau livre à lire en ce moment, je me rabats sur ceux qui peuplent mes étagères. J'ai retrouvé celui-ci que j'avais déjà lu mais dont je ne conservais aucun souvenir.

Ce roman épistolaire se lit très vite. On y fait la connaissance de Kay, une jeune libraire  qui correspond avec un homme inconnu qui lui commande des livres. au fil des lettres, leurs échanges vont se faire de plus en plus intimes.

Je ne me souvenais pas du tout de ce livre que j'avais lu il y a quelques années mais je crois que je ne m'en souviendrai pas davantage d'ici quelques temps. non qu'il m'ait déplu : j'ai bien aimé suivre l'évolution de la relation des personnages et surtout, j'ai apprécié les nombreuses références littéraires, l'amour des livres qui transparaît à travers leurs lettres. Cependant, je n'ai rien trouvé d'extraordinaire à ce livre et la fin était plus que prévisible. J'ai passé malgré tout un bon moment de lecture mais c'est décidément le genre de livre qui ne me laissera pas un grand souvenir...

Extrait :

 "La lecture n'est pas un activité innocente.
On n'en ressort pas toujours indemne.
La lecture est dangereuse.
Elle m'a extirpé des aveux que je ne vous aurais pas faits sous l'emprise du bourreau..."

1 commentaire:

  1. J'avais lu et apprécié les Pancol à 18 ans mais j'ai tenté d'en relire récemment, j'ai trouvé ça navrant !

    RépondreSupprimer