mardi 2 février 2016

Les lumières de Central Park - Tom Barbash

Par Ariane



Auteur : Tom Barbash

Titre : Les lumières de Central Park

Genre : nouvelles

Langue d’origine : anglais (Etats-Unis)

Traducteur : Hélène Fournier

Editeur : Albin Michel

Nombre de pages : 272p

Date de parution : octobre 2015

Présentation de l’éditeur :

Si Raymond Carver avait vécu à Manhattan, il aurait indéniablement pu être l’auteur de ces nouvelles, qui explorent la façon dont les relations entre les êtres naissent et se brisent. Tels, cette femme récemment séparée qui s’immisce dans la vie sentimentale de son fils, ou ce jeune homme qui s’inquiète de voir son père, veuf depuis peu, devenir la coqueluche de ces dames.

Dans les pas de nouvellistes comme John Cheever ou Tobias Wolff, Tom Barbash imprègne ses récits d’humour et d’émotion, saisissant des personnages tiraillés entre espoir et chagrin, désir et désarroi.



Mon avis :

Dans ce recueil, Tom Barbash saisit en instantané des personnages ordinaires, des pères, des mères, des fils mais tous en proie à une solitude et une souffrance dont ils semblent incapables de se libérer.

C’est très difficile de donner de la profondeur à des personnages et à une histoire en une vingtaine de pages mais Tom Barbash y parvient assez bien. Même si, comme bien souvent avec les nouvelles, le niveau est un peu inégal.

Une préférence pour la dernière nouvelle, éponyme du recueil, l’histoire de ce jeune homme un peu paumé après le décès de sa mère, perturbé de voir son père devenir un séducteur. L’auteur aborde en une vingtaine de pages le deuil et les relations familiales, le fossé séparant les générations et le désarroi de découvrir l’homme derrière le père.

Le style de Barbash est sobre et direct, très efficace.

A suivre.



Extrait :

« J’ai attendu qu’elle laisse retomber sa main puis j’ai hurlé, un long gémissement aigu qui me brûlait la poitrine. J’ai fermé les yeux et laissé ce son pénétrer l’air humide de la nuit. J’ai hurlé un long moment, ma mère près de moi m’écoutait en silence, et tout en moi vibrait. »

Lu dans le cadre du challenge Petit bac (catégorie lieu)


L'avis de Jérôme,  

4 commentaires:

  1. C'est un recueil intéressant, j'attends de voir cet auteur avec un roman :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, s'il écrit un roman je le lirai avec plaisir.
      Ariane

      Supprimer
  2. C'est inégal mais dans l'ensemble, je me suis régalé !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pas un régal pour moi mais une lecture bien agréable quand même.
      Ariane

      Supprimer