samedi 26 novembre 2016

Z le roman de Zelda - Therese Anne Fowler

Par Ariane




Auteur : Therese Anne Fowler

Titre : Z le roman de Zelda

Genre : roman

Langue d’origine : anglais (américain)

Traducteur : Laure Joanin

Editeur : Pocket

Nombre de pages : 552p

Date de parution : mai 2014

Présentation de l’éditeur :

En 1918, à Montgomery, Alabama, la jeune Zelda rencontre un soldat en garnison. Il rêve de gloire littéraire, d’argent facile et d’une vie de délices. Elle, exubérante et passionnée, aspire à la liberté, loin de l’esprit sclérosé du vieux Sud.
Il s’appelle Francis Scott Fitzgerald et, bientôt, il connaîtra un immense succès. Avec Zelda, ils formeront le couple phare des Années folles, emportés par le tourbillon d’une vie de mondanités, de flots de champagne et de soirées effrénées entre Long Island, Paris et la Riviera française.
Mais les lendemains de fêtes sont souvent amers, et, derrière la romance, couvent les désillusions et la tragédie…




Mon avis :

C’est la deuxième biographie romancée de Zelda Fitzgerald que je lis cette année après Alabama song de Gilles Leroy. Si j’avais été déçue par cette lecture, j’ai été conquise par le roman de Therese Anne Fowler.

L’histoire commence en 1918 à Montgomery en Alabama, lorsque Zelda Sayre rencontre Scott Fitzgerald. De cette première rencontre jusqu’à la mort de Scott une vingtaine d’années plus tard, Therese Anne Fowler imagine le roman de ces personnalités hors du commun. 
Aux côtés de Zelda et Scott nous plongeons dans l'insouciance des années folles, la fête perpétuelle. Mais au bout de quelques années, leur relation se dégrade. Scott est de plus en plus dépendant de l'alcool, il se montre tyrannique avec Zelda, la rabaisse et celle-ci supporte difficilement de vivre dans l'ombre du grand homme, de n'être que "la femme de". Elle tente sans succès de faire connaître ses talents personnels (écriture, peinture, danse).  L'amitié de Scott avec Hemingway portera un coup fatal au couple déjà mal en point. Mais jamais ces deux-là ne seront capables de se quitter, à l'amour passionnel succède une relation destructrice.

Alors il ne faut pas s’attendre à une véritable biographie. Car même si les personnages sont réels, ainsi qu’un bon nombre d’évènements racontés, tout le reste est fiction. Therese Anne Fowler s’est appuyée sur ces éléments réels pour écrire un roman, inventant dialogues et sentiments, se glissant dans la peau de Zelda Fitzgerald.  

Dans la postface, l’auteur parle d’une équipe Zelda et d’une équipe Scott. Clairement ici elle prend le parti de Zelda, Scott étant plutôt pathétique et détestable. Zelda ne peut que susciter compassion et tristesse. Tous deux forment un couple fascinant et pitoyable. Scott s’enfonce dans l’alcool, tandis que Zelda sombre dans la folie. Leurs talents respectifs ne parviennent à s’épanouir et le bonheur n'est qu'un mirage inaccessible. 

C’est un excellent roman, bien écrit, aux personnages forts et à l’histoire passionnante. Alors ce n’est certes pas une œuvre qui restera dans les annales de la littérature, mais je me suis plongée avec passion dans ce roman. Et il restera inoubliable pour moi puisque je l’ai lu à la maternité après la naissance de mon bébé, je l’associe donc à ces moments uniques avec mon bébé blotti contre moi en pleine nuit.



Extrait :

« Les ennuis peuvent prendre différentes formes : les tracas financiers ou conjugaux, les problèmes amicaux ou immobiliers, les soucis judiciaires ou liés à l’alcool. Nous les avons tous expérimentés jusqu’à devenir parfois des experts en la matière. Au point que j’ai fini par me demander si les artistes ne recherchent pas les tourments, comme les fleurs le soleil. »



Les avis de Jostein, La critiquante,

4 commentaires:

  1. J'ai les deux romans dans ma PAL : Z, et Alabama Song. Z me tente énormément, j'espère pouvoir le sortir bientôt !
    En tout cas merci pour cette jolie chronique !

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai pas trop envie de biographie en ce moment, il faudra en tout cas que je retienne que, concernant Zelda Fitzgerald, mieux vaut lire celle-ci. (et c'est mignon, cette image de lectrice avec un bébé blotti !)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était génial ces moments avec mon tout petit !
      Ariane

      Supprimer