lundi 28 mai 2018

Le rouge vif de la rhubarbe - Audur Ava Olafsdottir

Par Daphné












Auteur : Audur Ava Olafsdottir
Titre :Le rouge vif de la rhubarbe
Genre : roman
Langue d’origine :islandais
traducteur: Catherine Eyjolfsson
Editeur : Zulma
Nombre de pages : 136

  Résumé de l'éditeur :

"Il y a certainement des trolls, des lutins et des fées en Islande... Dans tous les cas, il y a Audur Ava Olafsdóttir qui nous avait déjà enchantés avec Rosa candida, c'est la fée des mots. Elle sait comme nulle autre les rassembler, les tricoter avec une belle simplicité pour nous faire vivre au plus près le quotidien de ses personnages, nous faire découvrir les couleurs et les senteurs de son île. On imagine les maisons colorées, les plages de sable noir et ce rouge vif du champ de rhubarbe où va méditer Ágústína. Sa mère est partie suivre les oiseaux migrateurs, sa chère Nína la console avec du boudin de mouton et autres délices et elle, malgré ses jambes de coton, rêve de voir le monde de haut en faisant l'ascension de la Montagne, pas moins de 844 mètres. Un roman qui enchante le quotidien, donne des ailes et laisse un joyeux goût de bonheur partagé."

Mon avis :

  Audur Ava Olafsdottir est une auteur que j'apprécie particulièrement. Il se dégage de ses livres une certaine douceur,un charme et une subtilité qui me touchent à chaque fois. Ce livre là ne fait pas exception. Premier roman de l'auteur, il se déguste, mot par mot, page par page. 

On suit ici l'histoire d'Agustina, conçue dans un champs de rhubarbe et née dans une camionnette. elle ne connait pas son père et sa mère, partie suivre les oiseaux migrateurs, lui envoie des lettres mais n'est pas tellement présente mais Agustina est bien entourée par Nina, qui l'a élevée, le voisin Vermundur et son ami de Salomon. Agustina ne marche pas tout à fait comme les autres mais 'adapte à tout et a une grande volonté d'avancer. Au rythme de ses béquilles et de la lumière ou de l'obscurité du ciel, nous la suivons à travers le champs de rhubarbe et les paysages islandais. 

A la fois doux et poétique, Le rouge vif de la rhubarbe est un livre que je qualifierais de sensoriel car tous nos sens sont sollicités au fil des pages : auprès d'Agustina, on sent, on voit, on entend et on goûte la terre islandaise. L'histoire, les personnages, les moments contés sont simples, simples mais beaux, doux et poétiques. 

Un beau livre qui, comme Agustina, nous donne envie de gravir les montagnes...

Extrait :

"C'est sage d'économiser les mots. Beaucoup gagneraient à fermer leurs oreilles aux bavardages pour mieux se servir de leurs yeux."

11 commentaires:

  1. Il m'a moins touché que les autres, ce roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme quoi, les ressentis sont différents d'une personne à l'autre. Je crois, pour ma part, qu'il m'a davantage touché que ceux que j'ai déjà pu lire de cette auteur.
      Daphné

      Supprimer
  2. Je sors d'une déception en littérature islandaise chez le même éditeur alors je ne vais pas me précipiter.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah, dommage pour la déception. Mais je te conseille celui-ci tout de même!
      Daphné

      Supprimer
  3. Une lecture qui a l'air très douce.

    RépondreSupprimer
  4. Je l'avais bien aimé. Le point de vue de cette auteure est toujours positif et encourageant.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime beaucoup ces livres en partie pour cela.
      Daphné

      Supprimer
  5. Encore jamais lu, mais j'avais trouvé Rosa Candida vraiment très bien!

    RépondreSupprimer