jeudi 23 juin 2016

Kant et la petite robe rouge - Lamia Berrada-Berca

Par Roxane


Auteur : Lamia Berrada-Berca
Titre : Kant et la petite robe rouge
Langue d'origine : français
Editeur : La cheminante
Nom de pages : 148p
Date de parution : 2013

Présentation de l'éditeur:
La naissance du désir et la découverte du savoir incitent une jeune épouse, entravée sous un vêtement noir, à s’ouvrir au monde. La rencontre cruciale avec une robe rouge et l’injonction : « Ose savoir », formulée dans un livre du philosophe Emmanuel Kant, entraînent la jeune femme dans une révolution intérieure qui va changer le cours de sa vie. Souffle le vent de la liberté individuelle.
En écho à la réédition de ce récit lapidaire et poétique, Lamia Berrada-Berca offre un corpus de textes – principalement issus des Lumières – pour prolonger la réflexion sur la liberté de chacun. Envisager l’autre comme un être singulier et libre.

Mon avis :
Dans ce livre on suit l'histoire d'une femme qui subit la pression de sa famille et de sa religion, mais dont la vie va être bouleversée par la vue d'une robe rouge en vitrine d'un magasin. Nous allons alors la suivre tout au long de son cheminement personnel jusqu'à sa libération intellectuelle.

Ce livre permet de se poser des questions sur un thème féministe. Je trouve cela vraiment intéressant de se confronter à ce genre de réflexion. Ce livre permet de sensibiliser au sujet du féminisme mais aussi à ceux de l'indépendance, du poids des traditions. Il y a un grand poids argumentatif dans ce livre pourtant su court.

Je tiens aussi à souligner que j'ai vraiment adoré les textes complémentaires. Ce détail est vraiment très intéressant car c'est ce qu'on nous demande pour les cours et cela permet de mettre en relief le texte en l'offrant à la comparaison.
Je remercie énormément Babelio et la maison d'édition de La cheminante pour l'envoi de ce livre qui fut une très jolie découverte. Un texte très court, mais très instructif.

Citation :
« Il faudrait demander aux femmes de son pays ce qu'est le courage car ce n'est pas le même, sans doute, pour toutes les femmes. »

http://ennalit.canalblog.com/archives/2016/01/01/33098969.html

Aucun commentaire:

Publier un commentaire