mardi 11 juillet 2017

Wild Idea - Dan O'Brien

Par Ariane



Auteur : Dan O’Brien

Titre : Wild idea

Genre : récit

Langue d’origine : anglais (américain)

Traducteur : Walter Gripp

Editeur : Au diable Vauvert

Nombre de pages : 400p

Date de parution : mai 2013

Présentation de l’éditeur :

Dan O’Brien raconte les différentes étapes de sa vie qui l’ont mené à vouloir agir en faveur de la nature, par le biais de la Wild Idea Buffalo Company. Sa compagne, Jill, et Erney, son plus vieil ami, ont été essentiels à l’élaboration de son projet et à l’évolution du ranch de Broken Heart. Leurs routes croiseront celles du cheyenne Rocke Afraid of Hawk, et d’autres Indiens natifs dans leurs efforts pour réintroduire les bisons dans leur ancien milieu naturel. O’Brien, conscient des questions sociales et environnementales, nous laisse découvrir en toile de fond le rôle de son entreprise dans la conservation et la restauration des Grands Plaines américaines.



Mon avis :

Quelques pages, quelques paragraphes même, m’auront suffi pour savoir que j’aimerai ce livre.

Il en a des casquettes Dan O’Brien rancher, éleveur de bisons, professeur d’université, écrivain,… Il n’a rien d’ordinaire. Dans ce livre il nous raconte sa vision d’un élevage respectueux de la nature et de l’animal et le travail acharné qu’il accompli avec ses proches pour y arriver. Il se dévoile ici en toute pudeur, sans fausse modestie, racontant ses espoirs et ses doutes. En même temps, il raconte aussi sa famille et ses amis, sur lesquels il porte regard de tendresse. C’est un récit plein d’humanité et de bienveillance qui fait du bien.

Dan O’Brien est un homme de la terre, profondément respectueux de la nature et des animaux. Et son récit est une ode à la nature, empreint d’une grande nostalgie pour ce qui a été perdu mais plein d’espoir pour ce qui peut être sauvé. C’est pour cette raison qu’il se bat pour la réintroduction des bisons dans les Grandes Plaines, ainsi que pour les plantes endémiques.

Même les aspects plus techniques (élevage, abattage, préparation de la viande, commerce,…) qui pourraient être plus rébarbatifs sont intéressants, car toujours en accord avec les valeurs défendues par Dan O’Brien.

J’aime la façon dont il nous raconte cette histoire. C’est une aventure humaine, une histoire de famille et d’amis, pas seulement un plaidoyer pour un traitement plus respectueux des animaux, ni le récit de la création d’une entreprise.

Par ailleurs, cette lecture s’inscrit dans une réflexion personnelle sur l’alimentation et la consommation de viande. Ce récit m’a donc intéressée à plus d’un titre.

Je vous recommande donc chaudement ce récit passionnant.  



Extrait :

« « Votre vision du commerce, c'est la ligne du parti habituelle : les marchés sont la solution à tout. »
Mon commentaire avait touché un point sensible.
« Cette théorie ne fonctionne que si on compte TOUS les coûts. » Il avait un rutabaga dans la main et le balançait de haut en bas comme un lanceur de base-ball se préparant pour une balle rapide. "En haut de la liste des crimes, délits, péchés et omissions commis par Monsanto se trouve l'erreur de comptabilité qui consiste à prendre les bénéfices en reportant les coûts.
- A la génération suivante, par exemple.
- A la génération suivante, en plein dans le mille. » Il balançait toujours le rutabaga de haut en bas. « Maintenant prenez cet humble légume. Il a été cultivé à dix kilomètres d'ici. Pas de pesticides ni d'herbicides à nettoyer. Pas d'eau volée à un poisson en danger. C'est un rutabaga qui arrive sans aucune dette. Il est seulement ce qu'il paraît : un simple rutabaga. Sans frais médicaux en prime. Aucun animal, plante ni microbe n'a été maltraité durant sa production. Le monde n'a pas changé parce qu'il a poussé." »

D'autres avis chez Kathel (grâce à son billet j'ai découvert ce livre, merci !), Keisha

6 commentaires:

  1. Depuis le temps que je vois cet auteur sur les blogs, il faudrait que je m'y mette.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je l'avais vu passer de temps en temps aussi et je suis bien contente d'avoir suivi les conseils des autres blogueuses.

      Supprimer
  2. Je suis fan de l'auteur, dont j'avais lu plusieurs livres précédents (recommandés aussi!)

    RépondreSupprimer
  3. Je suis contente que tu l'aies aimé autant que moi !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était une très belle découverte ! J'ai non seulement aimé le livre, mais aussi le rapport à la nature et à l'animal empreint de respect.

      Supprimer