vendredi 23 février 2018

Le secret du mari - Liane Moriarty

par Daphné















Auteur : Liane Moriarty
Titre : Le secret du mari
Genre : roman
Langue d’origine : anglais (Australie)
nombre de pages : 411
Éditeur : Albin Michel
Date d'édition : 2015


Résumé de l'éditeur :

Jamais Cecilia n’aurait dû trouver cette lettre dans le grenier. Sur l’enveloppe jaunie, quelques mots de la main de son mari : « À n’ouvrir qu’après ma mort. » Quelle décision prendre ? Respecter le vœu de John-Paul, qui est bien vivant ? Ou céder à la curiosité au risque de voir basculer sa vie ? Tous les maris – et toutes les femmes – ont leurs secrets. Certains peuvent être dévastateurs.
Best-seller aux États-Unis, ce roman, intense, pétillant et plein d’humanité, allie habilement suspense et émotion pour marquer son lecteur d’une empreinte durable.


Mon avis :

Tout le monde connait le mythe de Pandore mais sommes nous nombreux à se demander ce que nous aurions fait à la place de cette dernière? L'aurions nous ouverte cette fameuse jarre? Cécilia, elle ne se retrouve pas face à une jarre mais à un lettre écrite par son mari. Quel peut donc bien être le secret de celui-ci? 

Si j'ai eu envie de découvrir ce livre, ce n'est ni pour son titre ni pour sa couverture lesquels me laissaient présager un roman -je l'avoue- un peu mièvre. Non, si j'ai voulu le lire, c'est plutôt parce que j'étais intriguée par le fait qu'il ait eu un tel succès et que j'aime généralement les histoires de secrets de famille. Ce n'est en réalité pas un secret de famille que nous révèle la lettre du mari de Cécilia mais un secret d'un tout autre genre. S'il est vrai que tout le monde a ses secrets, il est certain qu'aucune femme ne souhaiterait en découvrir un qui soit autant dévastateur chez l'homme auquel elle est mariée depuis plusieurs années et avec qui elle a eu trois enfants!

Je n'ai pas pu m'empêcher, au début de ce livre de penser à la série Desperate housewives avec ses grandes et belles maisons et ses familles voisines en apparence ordinaires mais ayant toutes leurs propres secrets. J'imaginais particulièrement bien Cecilia dans le rôle de Bree Van de Kamp avec son allure de femme, d'épouse et de mère parfaite (la ressemblance s'arrête aux apparences, Cecilia n'ayant heureusement pas le caractère tyrannique et obsessionnel de Bree!

Le secret du mari est l'histoire d'une lettre et du secret qu'elle contient mais aussi l'histoire de trois mères. Cecilia est une épouse et mère semble t-il parfaite, parfaitement soignée avec une maison impeccable, un mari ayant une bonne situation et des enfants sans problème. Tess, timide et peu sûre d'elle voit son mariage s'écrouler quand son mari et sa cousine dont elle est très proche lui disent avoir une histoire ensemble. Avec son fils, elle part chez sa mère, retrouvant la ville de son enfance. Enfin, Rachel, qui vit avec le deuil impossible à faire de sa fille et à qui son fils vient d'annoncer son départ à New-York entraînant ainsi la future et difficile séparation de Rachel avec son petit-fils Jacob. Trois mères, trois femmes, trois épouses, on ne peut plus différentes qui pourtant se retrouveront liées plutôt malgré elles.

On ne peut pas dire que le suspens m'ai tenu en haleine très longtemps car on devine très vite le contenu de la lettre qui d'ailleurs nous est révélé bien plus tôt que je ne le pensais. A vrai dire, je m'attendais à ce que le livre entier tourne autour du mystère contenu dans l'enveloppe. Ce n'est pas le cas, le livre tournant plutôt autour de la question de savoir ce que l'on peut faire avec un tel secret et de quelle manière la vie peut basculer en si peu de temps, les trois héroïnes du livre ayant  en effet vu leur existence s'effondrer, chacune de manière différente, en l'espace de quelques minutes. 

J'ai passé un bon moment avec ce livre qui explore les relations, le sentiment de culpabilité, les moments où des choix doivent être faits, la perte et le deuil. tout en restant dans un registre assez léger, il pose néanmoins des questions intéressantes à soulever. J'ai particulièrement aimé la manière dont l'auteur a de se questionner sur les différents tours qu'auraient pu prendre les événements (que se serait il passé si...?). La vie est faite de choix, conscients ou non et de nombreuses événements se jouent à si peu de choses... tel est, m'a t-il semblé, être le véritable message de ce livre. 

Un livre qui ne me laissera pas un souvenir extra-ordinaire mais avec lequel j'ai passé un agréable moment. 

Extrait :

Pauvre, pauvre Pandore. Zeus lui confie une mystérieuse jarre et l'envoie ici-bas pour épouser Epiméthée, un type passablement intelligent, qu'elle n'a jamais vu de sa vie. Personne ne lui a dit de ne pas ouvrir la jarre. Bien évidemment, elle l'ouvre. De toute façon, elle n'a rien d'autre à faire. Comment pouvait-elle savoir que les maux les plus vils s'en échapperaient pour tourmenter l'humanité à jamais, et que seul l'espoir y resterait enfermé? Une étiquette de mise en garde, c'était trop demander?

10 commentaires:

  1. Ma foi, oui, un bon moment, sans lassitude. j'ai bien aimé

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi. Je n'en garderai pas non plus un grand souvenir mais j'ai passé un bon moment.
      Daphné

      Supprimer
  2. Je l'ai lu en vacances, c'était la lecture parfaite "de plage".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, tout à fait. Je l'ai surtout lu dans le métro mais c'est vrai que c'est parfait pour la plage!
      Daphné

      Supprimer
  3. Comme ce n'est pas inoubliable, je n'ai pas trop envie de le lire. Seulement voilà, je voudrais savoir ce qu'est le secret ! ET là, tu es cruelle parce qu'il n'y pas d'autres moyens de la savoir que le lire ! Drame!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je ne vais tout de même pas tout dévoiler! Tu vas peut-être être obligée de le lire finalement ;-)
      Daphné

      Supprimer
  4. Une lecture de vacances idéale en somme (ma femme l'a lu l'été dernier et c'était un roman parfait à emmener sur la plage ;) ).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est tout à fait le genre de livres à lire en vacances!
      Daphné

      Supprimer
  5. Pas extra-ordinaire, tu as raison, mais un bon moment de lecture tout de même.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai passé un bon moment aussi avec ce livre.
      Daphné

      Supprimer