jeudi 15 septembre 2016

Le silence de Mélodie - Sharon M. Draper

Par Roxane
Auteur : Sharon M. Draper
Titre : Le silence de mélodie

Langue d'origine : anglais américain
Traducteur : Maud Desurvire
Éditeur : France loisir
Nombre de pages : 285p
date publication : 22/01/2015

Présentation de l'éditeur :
Mélodie, à cause de sa maladie, ne peut ni parler ni marcher. Pourtant, dans sa tête fourmillent idées, images et émotions. En butte à l'incompréhension, elle reste animée d'une énergie sans faille pour sortir de l'enfermement imposé par son corps.
Un roman au ton léger, plein d’humour… et d’espoir.

Mon avis :

J'ai beaucoup aimé ce livre, qui m'a appris des choses mais qui n'est pas un coup de cœur.

Mélodie est une fille super attachante, intelligente et dont j'ai aimé la façon de penser. Bien évidement elle aimerait être normale, et elle est souvent frustrée à cause de plein de choses. Mais elle reste une fille drôle, avec des rêves, des envies et des secrets.

Le handicap est le point central du livre. Et il est vraiment super bien traité, surtout quand on sait que ce livre est destiné a des enfants/jeunes ados. Ce livre réussit à ne pas catégoriser les enfants handicapés. Ce sont juste des enfants, des enfants avec des besoins particuliers certes, mais des enfants avant tout. Ils n'inspirent pas la pitié, même si leur situation attriste le lecteur. La plupart du temps dans les livres jeunesse et Young adulte en général le personnage malade/handicapé est là pour vous faire pitié. On ne peut pas prôner la tolérance et le respect en définissant quelqu'un pour son physique et non sur sa personnalité. Dans le cas de Mélodie on s'attache à sa personnalité et on s’intéresse à son histoire pour elle et non par pitié.

Ce que j'ai particulièrement apprécié c'est qu'on ne nous parle pas que des difficultés que lui impose son handicap mais surtout des difficulté qu’entraîne le regard des gens. On aborde notamment la surprotection, la méfiance, la sous-estimation, la catégorisation…

Mais le point faible du livre c'est l'intrigue globale. Durant ma lecture je n’arrêtais pas de me dire : « Mais ça vas me mener où? Quel est le rapport ? C'est pas grave du moment qu'on est avec Mélodie ». Et c'est très révélateur du problème. On continue de lire pour les personnages et non pour l'intrigue car c'est presque un prétexte.

La fin est comment dire… inattendue. Car l'intrigue s'oriente vers la fin sur un schéma narratif connue (concours de quiz) où dès l'instant où il s'enclenche on sait comment ça se termine. Puis vient le twist final qui vous laisse sur les fesses et avec un beau sentiment de frustration.

Je conseille ce livre à tous. Certes l'écriture est simple, mais Méodie a des réflexions très matures. Mais surtout ce livre sensibilise au handicap, ce qui est une excellente chose. On change de regard sur ces personnes.

Citation : 
« La musique, c'est comme entendre le son des couleurs et sentir le parfum des images. »
http://ennalit.canalblog.com/archives/2016/01/01/33098969.html
 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire