vendredi 10 avril 2015

L'été des lucioles - Gilles Paris

Par Daphné



















Auteur : Gilles Paris
Titre : L'été des lucioles
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Héloïse dOrmesson
Nombre de pages : 220
Date de parution : 2014

Résumé de l'éditeur;


Du haut de ses neuf ans, Victor a quelques certitudes : c’est parce que François, son père, n’ouvre pas son courrier qui s’amoncelle dans un placard que ses parents ne vivent plus ensemble ; c’est parce que Claire et Pilar adorent regarder des mélos tout en mangeant du pop-corn qu’elles sont heureuses ensemble. Et c’est parce que les adultes n’aiment pas descendre les poubelles au local peint en vert qu’il a rencontré son meilleur ami Gaspard.
Les vacances au Cap-Martin, cet été-là, seront pour Victor et son copain Gaspard l’occasion de partir à l’aventure sur l’étroit chemin des douaniers qui surplombe la côte. En guidant les garçons jusqu’aux passages secrets menant aux somptueuses villas, papillons, baronne et jumeaux feront bien plus que leur ouvrir la porte des jardins enchantés.
Un voyage au pays de l’enfance qui déborde d’émotion et de tendresse.


Mon avis:

Voici un joli roman au parfum d'enfance, de sel et de soleil. Un livre qui nous fait redécouvrir l'enfant qui sommeille en nous et nous permet, le temps de 220 pages, d'avoir neuf ans à nouveau. 

Victor, le narrateur de cette histoire, a neuf ans, deux mamans, un papa qui refuse de grandir et une grande sœur fugueuse. Chaque été, il part en vacances au Cap-Martin, dans un appartement que son père a hérité de sa sœur.  Mais pourquoi personne ne parle jamais de cette mystérieuse sœur? Pourquoi le papa de Victor refuse t-il de venir ici et, surtout, de grandir? Et qui sont vraiment ces frères jumeaux que Victor rencontre et qui lui font visiter de belles villas? Est ce un hasard si c'est justement cet été là que les lucioles sont revenues?

Du haut de ses neuf ans, Victor tente de répondre à toutes ces questions et surtout, il observe la vie. Il observe l'histoire de ses parents, celle de ses deux mamans, celle de sa sœur Alicia, qui vit tant bien que mal son adolescence. Il observe aussi les gens de la résidence. Et il aime. Il aime sa famille, mais aussi ses amis et la petite Justine dont il est secrètement amoureux depuis longtemps. 

Victor tente de comprendre le passé, les gens, la vie. Et il le fait à travers un regard tendre, parfois naïf mais parfois si lucide, un regard d'enfant. Ce regard s'attarde sur des sujets sérieux mais aussi sur du rêve et une bonne dose d'humour et de bon sens, bon sens propre aux enfants.

C'est une très jolie lecture, poétique, pleine de tendresse et d'innocence, qui donne envie à l'enfant qui vit toujours au fond de nous de croire de nouveau en ses rêves et en la magie. 

Extrait:

"Lire, c’est un refuge pour se cacher des autres. Moi, tous ces mots me donnent parfois le tournis. Et j’ai trop peur de tomber à l’intérieur de ces pages qui racontent souvent le malheur du monde."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire