vendredi 22 juin 2018

L'effet Larsen - Delphine Bertholon

Par Daphné













Auteur : Delphine Bertholon
Titre : L'effet Larsen
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : JC Lattès

Résumé de l'éditeur :

Depuis plus d'une décennie, Nola vit avec une zone d'ombre au sein de son histoire. Mais voilà : on ne peut pas fuir éternellement... Elle décide alors, l'année de ses trente ans, d'enfin trucider son fantôme. Elle rembobine, jusqu'à cet été-là, l'été le plus marquant de son existence.
Août 1998. Il fait 37 degrés, Paris est vide, les Bleus sont champions du monde. Nola a dix-huit ans et vient de perdre son père, Jacques. Contraintes d'emménager dans l'« immeuble-mutant », reflet architectural de leurs vies décrochées, elle et sa mère espèrent se reconstruire. Mais, à peine un pied posé dans le nouvel appartement, Mira sa maman présente d'étranges symptômes. Le bruit du monde lui devient intolérable : un papier froissé sonne comme une explosion, un robinet qui goutte suffit à la faire disjoncter. Nola assiste, impuissante, à la lente descente aux enfers de sa mère, et s'interroge sur ce que tout cela signifie. Commence alors pour la jeune Nola une (en)quête insolite au cœur de la mémoire familiale.




Mon avis :

J'aime beaucoup Delphine Bertholon, une auteure qui a l'art de donner véritablement corps aux personnages de ses histoires. Nous faisons ici la connaissance de Nola, qui nous raconte l'été qui a suivi la mort de son père douze ans  auparavant.  En 1998, Nola a dix-huit  ans. Elle a perdu son père quelques mois auparavant et vient d'emménager avec sa mère dans un immeuble à l’architecture pour le moins originale... et déprimante. Au deuil s'ajoute alors la dépression de Mira, la mère de Nola, qui souffre d’hyperacousie et ne supporte plus le moindre bruit. L'ambiance chez Nola est donc aussi pesante que la canicule qui s'abat sur la ville, aussi étouffante que l'appartement, et elle doit puiser dans ses propres ressources pour ne pas se laisser abattre à son tour.

Ce roman tourne autour du deuil et de la dépression. Il ne s'agit pourtant pas d'un livre sombre. L'auteure traite ces thèmes avec beaucoup de délicatesse et explore les non-dits et la souffrance d'une famille sans jamais perdre l'espoir de vue. L'histoire est très bien construite et nous montre les étapes douloureuses du deuil que vivent Nola et sa mère mais aussi celles de la résilience.

La psychologie des personnages est  particulièrement bien décrite. On s'attache à Nola, qui, malgré les événements difficiles auxquels elle doit faire face ne se sépare pas de son dynamisme et de sa mordante ironie. Les liens qui se tissent entre les personnages sont très approfondis. je me suis laissée entraîner dans cette histoire rythmée par l'importance des oreilles (si, si, je ne vous en dit pas plus mais il est beaucoup question d'oreilles dans ce roman). On ressent particulièrement, en lisant ce livre, l'ambiance qui règne sur la vie de Nola cet été là. Un ambiance lourde mais également teintée de rencontres. L'humour est présent malgré le sujet. 

J'avais lu ce livre il y a quelques années déjà mais je m'y suis replongée avec autant de plaisir que la dernière fois. Delphine Bertholon est décidément une auteure que j'apprécie beaucoup!

 

Extrait :

"Les craintes se déplacent, semblables à ces poussières qu'on cache sous les tapis et qui ressortent ailleurs, plus denses, plus noires, parce qu’additionnées aux nouvelles poussières, éternel recyclage d'angoisses embouteillées."

5 commentaires:

  1. Bien aimé surtout l'écriture, mais l'ambiance m'était difficile à supporter, et il fallait absolument que je le lise (une histoire très compliquée par ailleurs), sinon j'aurais abandonné

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est sûr que l'ambiance est un peu pesante... as tu essayé d'autres livres de Delphine Bertholon?
      Daphné

      Supprimer
  2. Un roman à découvrir, j'aime beaucoup cette auteure.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi! un seul de ces livres m'a déçu mais j'ai beaucoup aimé tous les autres.
      Daphné

      Supprimer