lundi 27 août 2018

Les buveurs de lumière - Jenni Fagan

Par Daphné
















Auteur : Jenni Fagan
Titre  : Les buveurs de lumière
Genre : roman
Langue d’origine : anglais (Ecosse)
traducteur: Céline Shwaller
Editeur :Métailié
Nombre de pages : 303
Dated 'édition : 2017

Résumé de l'éditeur :

 2020. Le monde entre dans l'âge de glace, il neige à Jérusalem et les icebergs dérivent le long des côtes. Pour les jours sombres qui s'annoncent, il faut faire provision de lumière – neige au soleil, stalactites éclatantes, aurores boréales.

Dylan, géant barbu et tatoué, débarque au beau milieu de la nuit dans la petite communauté de Clachan Fells, au nord de l'Écosse. Il a vécu toute sa vie dans un cinéma d'art et essai à Soho, il recommence tout à zéro. Dans ce petit parc de caravanes, il rencontre Constance, une bricoleuse de génie au manteau de loup dont il tombe amoureux, et sa fille Stella, ex-petit garçon, en pleine tempête hormonale, qui devient son amie. Autour d'eux gravitent quelques marginaux, un taxidermiste réac, un couple de satanistes, une star du porno.

Les températures plongent, les journaux télévisés annoncent des catastrophes terribles, mais dans les caravanes au pied des montagnes, on résiste : on construit des poêles, on boit du gin artisanal, on démêle une histoire de famille, on tente de s'aimer dans une lumière de miracle.

Dans ce roman éblouissant au lyrisme radical, peuplé de personnages étranges et beaux, Jenni Fagan distille une tendresse absolue qui donne envie de hâter la fin du monde.


Mon avis  :

En 2020, le monde entier dans une nouvelle ère glaciaire et les températures chutent à grande vitesse. Au pied des montagnes, Dylan, qui vient de perdre sa mère et sa grand-mère ainsi que le cinéma familial où il a toujours vécu, vient s'installer dans une petite caravane dont il vient d'hériter. Alors que sont annoncées des catastrophes météorologiques partout à travers le monde, Dylan fait connaissance de ses voisins : il rencontre, en particulier, Stella, une ado trans qui se débat avec ses problèmes identitaires et sa mère, Constance,d ont il tombe amoureux. Et là, au pied des montagnes, alors que s'organise la survie, Dylan découvre quelques secrets de famille.

J'ai particulièrement aimé ce livre où la solidarité, l'amour et la tolérance prennent tant d'importance au milieu  des catastrophiques changements climatiques. Malgré le caractère apocalyptique de ce livre, c'est la beauté des sentiments qui priment. Sous la couche de neige qui ne cesse de s'épaissir, l'auteur parvient à "accrocher" le lecteur par la beauté de ses descriptions. Ainsi, en dépit du danger que représente la neige, on s'attarde sur une fleur de givre ou un triple soleil et, comme les personnages, on se surprend à vouloir boire la lumière pour la retenir en nous le plus longtemps possible. 

Alors que les gens gèlent sur place et que la température ne cesse de chuter, on s'attache aux personnages : à la petite Stella qui cherche sa place et la manière d'être acceptée telle qu'elle est, à Constance la débrouillarde qui soutient sa fille avec tout l'amour d'une mère, à Dylan qui doit surmonter un double deuil tout en faisant face à de lourdes révélations familiales... 

Un beau livre qui donne envie de prendre soin les uns des autres et de se préoccuper de l'état de la planète...

Extrait :

 "Une personne que j’ai rencontrée un jour m’a dit qu’on pouvait boire l’énergie du soleil, la stocker dans ses cellules pour devenir fort. Elle a dit qu’on devrait tous faire ça. C’est comme une réserve d’énergie à l’intérieur de nos cellules ; elle a dit qu’il y des pèlerins buveurs de lumière qui le font tout le temps : c’est comme ça qu’ils résistent à l’obscurité, en stockant le plus de lumière possible"
 

10 commentaires:

  1. Ah ça fait plaisir de voir un livre d'un an encore chroniqué : il n'a pas perdu de sa valeur!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Eh oui, un an et je ne l'avais toujours pas lu et pourtant, cela fait un moment que je l'avais repéré.
      Daphné

      Supprimer
  2. Qu'est-ce que j'avais aimé cette lecture.....

    RépondreSupprimer
  3. Il m'attend depuis sa sortie mais je n'ai pas encore pris le temps de m'y plonger. Il a tout pour me plaire pourtant !

    RépondreSupprimer
  4. Il fait partie des mes romans à lire.

    RépondreSupprimer