mardi 19 novembre 2019

Rien n'est noir - Claire Berest

Par Ariane

Auteur : Claire Berest
Titre : Rien n’est noir
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Stock
Nombre de pages : 250p
Date de parution : août 2019

Présentation de l’éditeur :
« À force de vouloir m’abriter en toi, j’ai perdu de vue que c’était toi, l’orage. Que c’est de toi que j’aurais dû vouloir m’abriter. Mais qui a envie de vivre abrité des orages? Et tout ça n’est pas triste, mi amor, parce que rien n’est noir, absolument rien.
Frida parle haut et fort, avec son corps fracassé par un accident de bus et ses manières excessives d’inviter la muerte et la vida dans chacun de ses gestes. Elle jure comme un charretier, boit des trempées de tequila, et elle ne voit pas où est le problème. Elle aime les manifestations politiques, mettre des fleurs dans les cheveux, parler de sexe crûment, et les fêtes à réveiller les squelettes. Et elle peint.
Frida aime par-dessus tout Diego, le peintre le plus célèbre du Mexique, son crapaud insatiable, fatal séducteur, qui couvre les murs de fresques gigantesques.»

Mon avis :
Le regard de Frida Kahlo m’a toujours interpelée. Ce regard que l’on croise sur ses autoportraits, troublant et profond. Ces peintures étranges et parfois dérangeantes. Ni tout à fait une biographie, ni tout à fait un roman, ce récit retrace la vie tumultueuse de l’artiste et son histoire d’amour, non moins tumultueuse, avec Diego Rivera. S’appuyant à la fois sur des documents et sur son imagination, Claire Berest nous livre un texte exubérant et foisonnant à l’image de Frida Kahlo.
Tout autant que de (re)découvrir la vie hors normes de Frida Kahlo, d’en apprendre plus sur ses œuvres et sur le couple mythique qu’elle formait avec Diego Rivera, j’ai aimé l’écriture de Claire Berest. Je n’ai jamais lu d’autres livres de la jeune autrice, je ne sais pas si elle a adapté son écriture à son sujet ou si elle écrit toujours ainsi. C’est un tourbillon d’images et de couleurs, excessif et passionné, en parfaite harmonie avec le personnage de Frida.
A découvrir.

Extrait :
« Elle ne voit que lui, sans même avoir à le regarder. »


2 commentaires:

  1. Je n'ai pas encore lu cette auteure, mais je n'ai pas très envie de lire sur Frida Kahlo tellement j'ai l'impression d'en avoir beaucoup entendu parler.

    RépondreSupprimer