mardi 29 septembre 2020

La colline des potences - Dorothy M. Johnson

 Par Ariane



Auteur : Dorothy Johnson

Titre : La colline des potences

Genre : nouvelles

Langue d’origine : anglais (Etats-Unis)

Traductrice :Lily Sztajn

Editeur : Gallmeister

Nombre de pages : 288p

Date de parution : juin 2016

 

Mon avis :

Le mois américain m’a incitée à sortir de ma PAL ce recueil de nouvelles qui y patientait depuis des années. Avec ces nouvelles me voici partie à la rencontre d’un genre que je connais peu et que je ne cherche pas. Mais Dorothy Johnson délaisse les clichés du genre qui m’auraient probablement rebutée. Ce ne sont pas tant des histoires de far west qu’elle nous raconte, mais les histoires d’hommes et de femmes au far west. Quelques pages, mais des histoires justes et profondes, des personnages attachants et fouillés. Mieux encore, l’autrice est parvenue à donner une tonalité propre à chacune de ces histoires rendant chacune d’entre elle unique et particulière dans le recueil.

Mention particulière pour la force de « L’histoire de Charley » et l’humour de « Au réveil, j’étais un hors la loi ».

Dans la première, c’est grâce à quelques vieilles photographies qu’une femme découvre l’histoire de celle qui l’a élevée. Une histoire belle et émouvante.

La seconde nous raconte l’histoire d’un cow boy qui par un concours de circonstances se retrouve embarqué dans une bande de hors la loi et se demande bien comment se sortir de ce pétrin. Impossible de ne pas sourire devant les déconvenues de ce pauvre gars !

Une découverte bien sympathique au final.

 

Extraits :

« Je me suis endormi honnête et fauché. Je me suis réveillé hors-la loi et toujours fauché. Et incompris de tous. »

« La nuit avant mon départ, elle a pleuré dans mes bras parce qu’on allait être séparé tout l’hiver. Ça allait être un hiver atroce, long et sinistre. Il a duré quarante ans. »

« C'était effectivement un homme dangereux, un homme fier, un chef, un oiseau de proie dont l'armée, après plusieurs années de tentatives infructueuses, avait finalement rogné les ailes. »

 


 

9 commentaires:

  1. Oui, une auteure bien connue pour ses récits de l'ouest

    RépondreSupprimer
  2. Je ne te sens pas non plus hyper enthousiaste.

    RépondreSupprimer
  3. Il y a un film qui porte ce titre? Je me demande s'il y a un lien?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il me semble que c'est l'adaptation de la nouvelle éponyme de recueil.

      Supprimer
  4. J'aurais posé la même question que Claudialucia...
    Je me permets de mettre le lien vers la chanson qui ouvre et qui termine le film de Delmer Daves de 1959 dont Garry Cooper est le héros: https://www.youtube.com/watch?v=yHB8kp6Z7rE
    (s) ta d loi du cine, squatter chez dasola

    RépondreSupprimer