vendredi 9 octobre 2015

La société inclusive, parlons en! - Charles Gardou

Par Daphné
















Auteur :Charles Gardou
Titre : La société inclusive, parlons en!
Genre : sciences humaines et sociales
Editeur :  Erès
Nombre de pages : 153
Date de parution : 2012

Résumé de l'éditeur:


 "Une société n'est pas un club dont des membres pourraient accaparer l'héritage social à leur profit pour en jouir de façon exclusive. Elle n'est non plus un cercle réservé à certains affiliés, occupés à percevoir des subsides attachés à une « normalité » conçue et vécue comme souveraine. Il n'y a pas de carte de membre à acquérir, ni droit d'entrée à acquitter. Ni débiteurs, ni créanciers autorisés à mettre les plus vulnérables en coupe réglée. Ni maîtres ni esclaves. Ni centre ni périphérie. Chacun est héritier de ce que la société a de meilleur et de plus noble. Personne n'a l'apanage de prêter, de donner ou de refuser ce qui appartient à tous. Une société inclusive, c'est une société sans privilèges, exclusivités et exclusions. »


Mon avis:


Petite piqûre de rappel sur la loi du 11 février 2005, ce livre nous parle de l'inclusion des personnes en situation de handicap au sein de notre société. Cas mêmes personnes à qui on avait tant promis il y a dix ans de cela et qui aujourd'hui, voient la promesse de cette inclusion reculer encore de quelques années. 

Si la loi de 2005 a marqué une évolution pour les personnes en situation de handicap en France, il n'en reste pas moins que leur inclusion demeure difficile. 

Ici, l’auteur revisite la vision du handicap de manière positive et bataille pour que le concept de société inclusive devienne une réalité. il nous présente différents objectifs afin que les personnes en situation de handicap soient réellement incluses. Comme il le dit si bien, "Il n'y a pas de vie minuscule" !

Un livre qui nous oblige à réfléchir et à changer notre regard sur le handicap!


Extrait: 


"Une société inclusive est une société sans privilèges, sans exclusivités ni exclusions. Sans hiérarchisation. Sans ligne Maginot pour se protéger de ceux qui font l'épreuve d'un dysfonctionnement de leur corps ou de leur esprit, et épuisent leurs forces à résister au danger de néantisation. Ils n'ont pu choisir leur destin ; ils l'auraient souhaité mais ils n'ont pas eu cette latitude. Nul n'a le droit de les dépouiller de leur part légitime du patrimoine commun ; de les priver du droit à avoir des droits."







Aucun commentaire:

Publier un commentaire