mardi 5 septembre 2017

Les instincts maternels - Sarah Blaffer Hrdy

Par Daphné















Auteur : Sarah blaffer Hrdy
Titre : Les instincts maternels
Genre : sociobiologie, anthropologie, primatologie
Langue d’origine : anglais
Traducteur : Françoise Bouillot
Editeur : Payot
Nombre de pages : 611
Date de parution : 2002

Résumé de l'éditeur :

Qu'est-ce qu'un instinct maternel ? Une femme peut-elle le " perdre " ? Si les femmes aiment instinctivement leurs bébés, alors pourquoi trouve-t-on tant d'exemples de femmes ayant contribué, directement ou indirectement, à leur mort ? Pourquoi tant de mères, à travers le monde, adoptent-elles vis-à-vis de leurs propres enfants des comportements discriminatoires ?
Et les pères ? Pourquoi sont-ils devenus plus attentifs aux besoins de l'enfant ? Auraient-ils, eux aussi, un instinct " maternel " ? Pourquoi les hommes s'intéressent-ils autant à la question de la reproduction chez les femmes ?
Ce livre unique, rédigé dans un style limpide et accessible par l'une des plus grandes spécialistes en la matière, répond à toutes les questions que l'on pouvait se poser sur les choix maternels, les ambitions féminines et l'autonomie sexuelle.


Mon avis :

J'aime beaucoup les livres traitant de la maternité et de l'enfance à travers le monde et le temps. Et je peux être sûre que chaque fois que j'ouvre l'un de ces livres, je tombe à un moment donné sur le nom de Sarah Blaffer Hrdy, anthropologue, sociobiologiste et primatologue qui est également souvent citée dans les articles de ma revue préférée. Les références répétées à cette auteur ont fini par attirer mon attention et cela fait un moment que je souhaitais lire un de ses ouvrages.

L'instinct maternel existe t-il réellement? Spontanément, j'aurais tendance à répondre oui. Je me souviens du sentiment presque animal qui m'a envahi à la naissance de mes bébés, ce sentiment jusqu'alors inconnu, sentiment de protection si intense, à tous mes sens mis en éveil et centrés sur ces petits êtres nouvellement nés... oui, spontanément, je dirais que l'instinct maternel existe...

 Et pourtant, nous répond l'auteur,si cet instinct existe réellement,  pourquoi tant d'abondons et d'infanticides à travers les siècles et les pays? Qu'est ce qui crée alors, si on ne peut parler d'instinct, ce lien si spécial entre la mère et l'enfant? 

S'appuyant sur  plusieurs études scientifiques et sur l'observation parallèle des homo sapiens et d'autres primates, l'auteur nous explique alors que ce lien, cet investissement de la part de la mère, serait une sorte de réaction en "dominos", c'est à dire que l'une entraîne l'autre, dans laquelle contexte environnemental et biologie ne peuvent être dissociables l'un de l'autre. Ainsi, ce lien résulterait des «interactions complexes entre gènes, tissus, glandes, expériences passées et signes de l'environnement. Les comportements complexes comme le maternage ne sont jamais totalement prédéterminés génétiquement ni produits par le seul environnement.» Les mécanismes biologiques que l'on pourrait qualifier d'"instinctifs" tels que les hormones, la génétique ou les odeurs pourraient donc être contrebalancés par le contexte environnemental. L'auteur nous explique aussi que la biologie ne fait pas tout : face à la possibilité d'un environnement ou d'un contexte défavorables à l'attachement maternel, l'enfant se doit de déployer certaines stratégies pour que l'attachement opère.

Il résulte de la thèse de Sarah Blaffer Hrdy un livre absolument passionnant! De cette véritable mine d'information, j'ai appris énormément de choses, que ce soit au niveau biologique, sociologique ou anthropologique. J'ai également pu approfondir certains sujets dont j'avais déjà eu des prémices grâce à des articles citant le nom de l'auteur. 

Très bien documenté et visiblement fruit d'une véritable recherche, ce livre est écrit avec clarté et accessible à tous. J'en ai tellement apprécié la lecture que je pourrais passer un long moment à vous résumer chaque chapitre mais je crains alors que cet article ne devienne interminable! Je me contenterai donc seulement d'en conseiller la lecture!

Extrait :

"Certes, l'histoire et l'expérience personnelle expliquent beaucoup des sentiments de la mère pour le nourrisson. Mais pour répondre à ces questions, il faut voyager beaucoup plus loin dans le temps, bien avant qu'un tribunal ait garanti aux femmes des droits sur ce qui se passe dans leur ventre, avant la contraception, avant les lois sur l'infanticide, et même avant les berceaux et les maisons - voyager en un temps où il était vital que quelqu’un se trouve en contact permanent avec l'enfant ne serait ce que pour l'empêcher de se faire dévorer par des fauves. les émotions qui informent les décisions des femmes aujourd'hui en matière de reproduction ont été en grande partie modelées dans ce lointain passé par des processus que, selon nos critères naturels, nous qualifions, faute de mieux, d'inexorables."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire