mardi 20 février 2018

Le tailleur de pierre - Camilla Läckberg

Par Ariane



Auteur : Camilla Lackberg

Titre : Le tailleur de pierre

Genre : roman policier

Langue d’origine : suédois

Traducteur : Lena Grumbach, Catherine Marcus

Editeur : Actes sud

Nombre de pages : 480p

Date de parution : octobre 2009


Présentation de l’éditeur :

“La dernière nasse était particulièrement lourde et il cala son pied sur le plat-bord pour la dégager sans se déséquilibrer. Lentement il la sentit céder et il espérait ne pas l’avoir esquintée. Il jeta un coup d’œil par-dessus bord mais ce qu’il vit n’était pas le casier. C’était une main blanche qui fendit la surface agitée de l’eau et sembla montrer le ciel l’espace d’un instant.
Son premier réflexe fut de lâcher la corde et de laisser cette chose disparaître dans les profondeurs…” Un pêcheur de Fjällbacka trouve une petite fille noyée. Bientôt, on constate que Sara, sept ans, a de l’eau douce savonneuse dans les poumons. Quelqu’un l’a donc tuée avant de la jeter à la mer. Mais qui peut vouloir du mal à une petite fille ?
Alors qu’Erica vient de mettre leur bébé au monde et qu’il est bouleversé d’être papa, Patrik Hedström mène l’enquête sur cette horrible affaire. Car sous les apparences tranquilles, Fjällbacka dissimule de sordides relations humaines – querelles de voisinage, conflits familiaux, pratiques pédophiles – dont les origines peuvent remonter jusqu’aux années 1920. Quant aux coupables, ils pourraient même avoir quitté la ville depuis longtemps. Mais lui vouer une haine éternelle.


Mon avis :

Me revoilà avec une nouvelle lecture de Camilla Lackberg. Trois tomes en moins de deux mois, ça vire à la monomanie ! Et ça ne vas pas s’arrêter là puisque le 4ème a rejoint ma PAL après ma dernière visite à la bibliothèque.

Patrick est à nouveau en charge d’une triste affaire de meurtre. Alors qu’il vient tout juste d’être papa, enquêter sur l’assassinat d’une petite fille le remue particulièrement. D’autant plus que la petite victime est la fille d’une amie d’Erica. Entre querelles de voisinage et secrets de famille, les pistes se multiplient.

En parallèle de l’enquête menée par Patrick et ses coéquipiers, nous suivons le destin d’une jeune fille depuis les années 1920. Si le lien entre cette jeune fille et le crime semble mystérieux au départ, le voile se lève progressivement, venant dévoiler ce qui a mené à la mort de l’enfant. Je crois que ce qui me plaît dans les romans de Camilla Lackberg, c’est la simplicité des intrigues : un crime, une enquête. Pas de déchaînement de violence, pas de scènes atroces, mais des crimes horribles dans leur banalité. Les enquêteurs sont des personnages assez normaux sans cadavre dans le placard, et ça aussi c’est appréciable.

Camilla Lackberg a l’habitude de construire ses romans selon une méthode qui me convient bien : elle alterne passé et présent, et si les liens entre les deux périodes peuvent au début être floues, elles se révèlent finalement. On se demande bien ce qui lie Agnès, demoiselle insouciante fille adorée d’un riche industriel, au meurtre de la petite Sara. Lorsque l’on fait la connaissance d’Agnès elle fait la connaissance d’Anders, tailleur de pierre employé par son père. Et la jeune fille riche jette son dévolu sur l’ouvrier, une passade pense-t-elle, mais le destin en décidera autrement. Qu’elle est détestable cette Agnès ! Manipulatrice, calculatrice et cruelle, elle a recours aux pires bassesses, aux plus vils mensonges, aux actes les plus ignobles pour parvenir à ses fins.  

Si j’avais déploré dans le précédent roman, la relégation au second plan d’Erica, cela m’a moins dérangée cette fois. Devenue maman, elle se consacre sur son bébé et cette toute nouvelle maternité n’a rien du paradis qu’elle imaginait. Elle va tout de même jouer un rôle dans l’enquête en tant qu’épouse de l’enquêteur et amie de la mère de la petite victime. Mais elle n’intervient pas directement dans l’enquête, ce qui est bien plus réaliste !

Un troisième tome que j’ai plus apprécié que le second et qui m’a donné envie de lire le suivant, chose qui ne devrait pas tarder.

6 commentaires:

  1. Pas encore lu cet auteur très médiatisé ! Ca me tente bien depuis un moment ! 3 en deux mois ? Il faut que je découvre cet auteur rapidement :-)

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends ton enthousiasme et ton envie de lire la suite mais le polar à la sauce nordique ne me tente pas du tout (pourtant j'adore les littératures islandaises et danoises).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais si je me souviens bien, tu n'es pas vraiment adepte de polars en général ?

      Supprimer
  3. Je ne suis toujours pas tentée, désolée ;-)

    RépondreSupprimer