mardi 30 mai 2017

Bilan de mai (Ariane)

Par Ariane

Après des mois de disette, ce mois de mai fut très prolifique en lecture ! Peut-être ai-je été motivée par le mois anglais puisque j'ai pris de l'avance pour ce rendez-vous annuel. Il y a eu du très bon et du moins bon.  
Je commence par le meilleur : 
Tout d'abord un grand coup de cœur pour La tristesse des anges de Jon Kalman Stefansson. Beau tout simplement.
J'ai retrouvé avec plaisir Daphné du Maurier avec Ma cousine Rachel, un roman passionnant.
Alors que j'étais un peu réticente, j'ai beaucoup aimé Anatomie d'un soldat de Harry Parker.  
Dans le cadre de mes lectures post-apocalyptiques, j'ai lu La peste écarlate de Jack London. Un roman surprenant et très intéressant.
D'autres lectures m'ont plu :
Une lecture partagée avec Laure : Shibumi de Trevanian. Un ovni littéraire.
Prendre les loups pour des chiens, une première lecture de Hervé Le Corre dont j’entends parler depuis longtemps. Je n'ai pas adhéré à tout mais la plume sèche et précise de l'auteur est agréable.
Impossible d'imaginer un mois anglais sans Agatha Christie. Et comme souvent j'ai choisi une aventure d'Hercule Poirot, Le chat et les pigeons.  Pas le meilleur, mais j'ai toujours plaisir à retrouver Poirot. 
Du coup, j'en ai lu un deuxième peu après qui m'a beaucoup plu : Les pendules
Première personne du singulier
Une jolie et très courte lecture de Gaëlle Josse, Un été à quatre mains.  


D'autres lectures qui ne m'ont pas franchement déplu mais n'ont pas vraiment suscité l'enthousiasme. 
Tout d'abord Passé imparfait de Julian Fellowes. Certains éléments m'ont intéressée mais que de longueurs !
Qui aurait cru que je classerai un roman de Jane Austen dans les déceptions ? Mais j'ai trouvé Raison et sentiments ennuyeux.   
Mais aussi La dame à la licorne de Tracy Chevalier.


Et je n'ai pas du tout, mais alors vraiment pas du tout aimé Derrière les portes de B.A. Paris. Pourquoi n'ai-je pas simplement abandonné ? Par curiosité probablement.



J'ai abandonné Into the wild de Jon Krakauer. Je m'attendais à une biographie romancée, mais il s'agit plus d'un reportage, d'une enquête menée par Krakauer qui nous raconte ses entrevues avec des personnes ayant connu Christopher, son point de vue sur ce jeune homme et les évènements. Je n'ai pas du tout accroché, et plutôt que de m'entêter dans cette lecture qui m'ennuyait, je suis passée à autre chose.


Je ne suis absolument pas sûre de tenir le rythme en juin, mais j'ai pas mal d'envies de lectures, dont certaines toujours pour le mois anglais.











 Et vous, à part profiter du beau temps qu'avez-vous prévu pour juin ?

Aucun commentaire:

Publier un commentaire