vendredi 16 décembre 2016

Les vrais héros ne portent pas de slip rouge - Alex Sénéquier

Par Daphné













Auteur :  alex Sénéquier

Titre : Les vrais héros ne portent pas de slip rouge
Genre : nouvelles
Langue d’origine : français
Editeur : quadrature
Nombre de pages : 128
Date de parution : 2014


Résumé de l'éditeur :

Les sacs commencèrent alors à circuler dans les rangées. On entendait les coeurs battre. Tout le monde ne pensait qu'à une chose : sauver sa peau et sortir de ce traquenard au plus vite. Surtout, ne pas mourir pour quelques euros.
Il n'y avait que Jean-Claude qui trépignait sur son siège. Dans son supermarché du quinzième arrondissement, il n'arrêtait que des garnements qui volaient des bonbons ou des clochards qui piquaient leur litron de rouge pour la journée. Jamais encore il n'avait pu montrer ce qu'il avait réellement dans le ventre, et là, l'occasion s'offrait enfin à lui. À sa place, Steven, Chuck ou Arnold n'auraient pas hésité une seconde. C'étaient des héros, des vrais, il ne pouvait pas les décevoir après tout ce qu'ils lui avaient apporté...


Mon avis :

Je tiens d'abord à remercier l'auteur de ce livre de nous avoir fait parvenir celui-ci à Ariane et moi!

Je ne lis pas souvent des nouvelles. N'ayant pas le temps de m'attacher aux personnages et à l'histoire, je suis souvent déçue de ces lectures toujours trop brèves à mon goût. J'ai pourtant eu beaucoup de plaisir à découvrir celles ci. 

Ce recueil de nouvelles nous parle de héros. Non pas les héros des films ou des bandes dessinées mais ceux de la vie de tous les jours. Ceux qui ne sont pas dotés de pouvoirs sensationnels mais simplement d'humanité. Les héros de ces différentes nouvelles le sont tous pour des raisons différentes. La plupart du temps, ils n'auraient jamais songé faire preuve d’héroïsme un jour et pourtant...

Avec tendresse et humour, l'auteur nous décrit ces héros du quotidien. qu'elles oient drôles ou émouvantes, chacune de ces nouvelles est bien écrite. D'un ton franc et direct, l'auteur nous brosse avec réussite les portraits de ses personnages. Il joue souvent sur la surprise de la chute, renversant la situation au dernier moment, ce qui donne un certain piment à ces écrits. Il nous montre d'une jolie manière comment un simple instant peut faire basculer dans l’héroïsme la personne la plus anonyme qui soit.

Une jolie découverte! 



Extrait :

"Il n'y a rien de plus inintéressant que le bonheur, Docteur. Le bonheur, tout le monde s'en fout. On ne pond pas des chef-d’œuvre avec du bonheur. Pour écrire, il faut de la noirceur, de la détresse, de l'amertume."

Aucun commentaire:

Publier un commentaire