samedi 8 mai 2021

Nos corps étrangers - Carine Joaquim

Par Ariane


Auteur : Carine Joaquim

Titre : Nos corps étrangers

Genre : roman

Langue d’origine : français

Editeur : La manufacture de livres

Nombre de pages : 232p

Date de parution : janvier 2021

 

Mon avis :

Un déménagement comme un nouveau départ… Loin de Paris, une belle maison avec un grand jardin, une dépendance pour qu’Elisabeth renoue avec sa passion pour la peinture, un nouveau collège pour Maeva et la joie des trajets en RER pour Thierry. Mais on le sent bien que ce déménagement est une fausse bonne idée qui loin d’apporter le bonheur à la famille révélera ce qu’ils ont de pire en eux.

Une famille ordinaire. En apparence au moins. Car derrière la façade tout se délite. Thierry a aimé une autre femme, il est revenu mais son cœur est ailleurs. Elisabeth ne lui pardonne pas, sa tristesse et sa rancœur elle les extériorise en se faisant vomir. Les parents jouent le jeu mais Maeva n’est pas dupe, elle voit, entend, sait.

Elisabeth, Thierry, Maeva. C’est vous, moi, mes enfants. Jusqu’à la bascule. Jusqu’à l’acte odieux. Par peur, par amour, par lâcheté, par folie.  Chacun d’eux va faire un choix, commettre l’impensable. Le pire est en chacun de nous finalement et ce serait trop facile de juger l’autre en se disant « moi jamais ! ».

Il y a des fins que l’on devine dès le début, la fin annoncée, anticipée que l’on attend avec angoisse. Et malgré tout on se la prend en pleine figure. C’est brutal, douloureux.

 

Extrait :

« Après le retour de Stéphane à la maison, quelques années auparavant, ils s’étaient accordés tacitement sur le rôle dévolu à chacun, et tous l’avaient joué à la perfection. Le gentil mari. L’épouse digne. La jolie petite fille bien coiffée qui racontait, ses journées d’école en se persuadant que ça intéressait vraiment quelqu’un. Et en coulisses, ça dégueulait dans la nuit, ça pleurait sous la couette, ça fuyait de tous les côtés. Rien n’avait plus jamais été étanche. »

 

2 commentaires: