jeudi 6 juillet 2017

La chère et l'esprit - Massimo Montanari

Par Daphné














Titre : La chère et l'esprit
Genre : roman
Langue d’origine : français
Editeur : Alma
Date de parution : 2017
Nombre de pages : 237


Résumé de l'éditeur :

Au commencement, le Christ des Évangiles est tributaire des normes alimentaires juives. Mais dans une page des Actes des Apôtres, un songe de Pierre libère la communauté chrétienne naissante de ces interdits. Les hommes cependant ont besoin de règles, raison pour laquelle le christianisme au cours des siècles élabore une série infinie de modèles alimentaires hérités de la tradition juive, de la philosophie grecque et de la science de l’alimentation : rôle du pain et du vin dans l’Eucharistie, rapport à la viande, au sang et au gras, valeur de rachat du jeûne, modes culinaires, y compris monastiques, règles d’abstinence.
Dans cet essai paru en 2015, en Italie, Massimo Montanari parle de questions complexes avec une grande simplicité. Son autorité scientifique l’exonère des démonstrations pesantes et lui permet d’aborder les sujets avec une grande intelligence.
Un sujet d’actualité ; entre l'attirance pour le véganisme ou le végétarisme et les banquets de boudin, hier marqueurs d’anticléricalisme en période de carême, aujourd’hui destinés à discriminer d’autres religions, on voit que l’alimentation n’est pas qu’une affaire de goût.


Mon avis :

Tout d'abord, merci à Babelio pour ce livre! Or...j'ai dû faire une petite erreur en le cochant lors de la dernière masse critique car ce n'est pas du tout le genre de livre qui me tente au premier abord. J'avoue donc avoir eu un peu de mal à me lancer dans cette lecture.

Pour peu que l'on s’intéresse au sujet (ce qui n'était, je l'avoue, pas tellement le cas pour moi), cette lecture peut se révéler particulièrement instructive. J'ai ainsi appris beaucoup de choses mais de nombreuses choses m'ont cependant échappé. N'ayant en effet pas une grande culture religieuse, il me manquait un certain nombre de références pour réussir à tout suivre.

Une lecture instructive mais dans mon cas trop éloignée de mes centres d’intérêt pour véritablement me plaire.

Extrait :


"Il n'existe pas de modèle alimentaire chrétien. On rencontre des chrétiens omnivores et des chrétiens végétariens; des chrétiens obsédés par le péché de gourmandise et des chrétiens qui vivent sereinement leur rapport à la nourriture; des chrétiens indifférents à ce qu'ils mangent et des chrétiens qui considèrent la table comme le lieu central de la vie : autant d'attitudes et de choix déclinés dans toutes les directions possibles et dont aucun, en réalité, ne peut vraiment se déclarer "chrétien" parce que la tradition chrétienne, a priori, ne prévoit pas de contraintes dans ce domaine."


Aucun commentaire:

Publier un commentaire