jeudi 27 juillet 2017

La nuit qui ne finit pas - Agatha Christie

Par Ariane



Auteur : Agatha Christie

Titre : La nuit qui ne finit pas

Genre : roman policier

Langue d’origine : anglais

Traducteur : Jocelyne Warolin

Editeur : Le masque

Nombre de pages : 287p

Date de parution : septembre 2011

Présentation de l’éditeur :

Quand Michael Rogers découvre le « Champ du gitan », c’est comme si son rêve se réalisait. Le paysage est sublime, la vue sur l’océan imprenable et il n’a plus qu’une idée en tête : l’acquérir, y construire une maison et s’y établir avec la femme de sa vie… qu’il doit encore rencontrer !

Pourtant, au village la rumeur est tenace : les gitans auraient maudit l’endroit, des choses étranges s’y seraient produites…

Michael n’est pas superstitieux mais ne ferait-il pas mieux pour une fois d’écouter la sagesse populaire ?


Mon avis :

Encore un Agatha Christie ! Mais sans Poirot cette fois. Ni miss Marple ni aucun des autres personnages phares de l’auteur. Il s’agit d’un roman indépendant comme Les dix petits nègres.

Un jeune homme pauvre, une jeune fille riche, un coup de foudre, un mariage précipité, une gitane, des malédictions… Les ingrédients sont réunis pour un drame. Il n’y a pas de grande surprises dans ce roman, c’est assez convenu et sans grande originalité, mais c’est tellement bien mené, l’écriture est si plaisante, que ce n’est pas gênant. Ce qui fait l’originalité de ce roman c’est qu’il n’a rien à voir avec les autres romans d’Agatha Christie. Quand on lit régulièrement l’auteur et que l’on connaît un peu son œuvre c’est assez surprenant.

J’aurai bien imaginé une adaptation par Hitchcock, le roman correspondant bien à son univers. Une lecture bien sympathique encore une fois, que je vous recommande pour découvrir une autre facette de la reine du crime.



Extrait :

« Est-il jamais possible de mettre le doigt sur un point précis de notre existence en décrétant, sans risquer d'erreur : "Tout a débuté ce jour-là, à telle heure, à tel endroit et par tel incident" ? »


Aucun commentaire:

Publier un commentaire