lundi 10 juillet 2017

Le prodige - Roy Jacobsen

Par Daphné














Titre : Le prodige
Genre : roman
Langue d’origine : norvégien
Traducteur : Alain Gnaedig
Editeur : Gallimard


Résumé de l'éditeur :

Finn, le narrateur du Prodige, est encore un petit garçon quand sa vie bascule brutalement. Sa mère lui annonce l’arrivée d’une demi-sœur dont il ignorait l’existence. Il n’a en fait même pas le moindre souvenir de son père, qui avait quitté le foyer pour vivre avec une autre femme avant de mourir dans un accident. Alors, comment comprendre cette petite fille étrange de six ans qui s’installe tout à coup avec lui et sa mère dans leur modeste appartement de la banlieue d’Oslo ? Linda parle à peine, et il faut en plus louer une chambre à un inconnu pour faire face aux dépenses supplémentaires... Entre la présence de cet homme, Kristian, et celle de la petite sœur, Finn change de regard sur le monde qui l’entoure. Sans forcément le comprendre, il est en train de laisser son enfance derrière lui.

Mon avis :


Voilà un livre qui m’attirait beaucoup de par son sujet mais également parce que j'apprécie généralement la littérature norvégienne. Malheureusement, je n'ai pas réussi à m'immerger dans l'histoire. Si le thème de cette dernière m'a plu, j'ai eu plus de mal avec l'écriture. La quête de l'identité au sein de la cellule familiale, la différence, le glissement de l'enfance à l’adolescence sont pourtant autant de sujets abordés dans ce livre qui auraient pu m'entraîner dans un excellent moment de lecture. Il m'a cependant été difficile d'arriver au bout de cette histoire. J'ai trouvé l'écriture un peu déroutante et manquant de clarté. Je lui reconnait cependant un côté un peu poétique donnant une touche d'originalité et de beauté au roman. 

La quête de l'identité et le passage de l'enfance à l'adolescence est plutôt bien exploré dans le sens où l'on sent véritablement l'évolution de Finn le personnage principal au fil des pages. J'ai également apprécié le message qu'il nous fait passer à travers son histoire, à savoir le fait que son regard d'enfant ne porte ni jugement ni préjugé sur la différence de sa petite sœur. Pour lui, elle est juste Linda et il l'aime telle qu'elle est, de l'amour brute dont savent faire preuve les enfants. 

Ce livre a ainsi réellement eu à mes yeux des aspects positifs mais j'ai cependant eu trop de mal à le lire pour véritablement l’apprécier. Peut-être qu'en plus de l'écriture qui m'a un peu heurtée, le fait que trop de choses sont suggérées et non clairement dites a rajouté à mon sentiment de franchement passer à côté de quelque chose.



Extrait :

"C’est toujours le silence qui met le monde sous un autre jour. Le silence de la neige en hiver. Le silence des jours fériés. Et puis là, un silence qui n’est pas le nôtre car nous n’en faisons pas partie."


4 commentaires:

  1. Tu n'as pas été conquise à hauteur de tes espérances, dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est vrai que je suis un peu déçue. Mais c'est le lot des hasards de la lecture !
      Daphné

      Supprimer
  2. Oh! c'est dommage parce que je viens juste de publier un billet sur un de ses livres "Les invisibles" et je l'ai beaucoup aimé. Un rythme lent, c'est vrai mais qui se prête bien au récit et un style que j'aime. J'espérais que ses autres livres seraient dans la même veine.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lis tout de même celui-ci, peut être ton avis différera t-il du mien...
      Daphné

      Supprimer